Laumaillé: Carillon de Villefranche de Rouergue, un travail remarquable

Laumaillé: Carillon de Villefranche de Rouergue, un travail remarquable

Photo La Dépêche du Midi

Le travail remarquable de la maison Laumaillé a été souligné lors de l’inauguration du carillon de Villefranche de Rouergue le 10 juillet dernier

Le carillon restauré de la collégiale a été officiellement inauguré hier soir. L'après-midi, des visites de la salle des cloches étaient organisées pour le grand public et les donateurs.

Il y a quelques mois encore, le carillon de la collégiale était un chef-d'œuvre en péril. Victime des outrages du temps, ce joyau du patrimoine villefranchois, au même titre que le beffroi qui le supporte, nécessitait une sauvegarde urgente et une plus grande mise en valeur.

Le chantier, important, a été mené sur l'année 2 014. Et si les cloches avaient été bénies l'été dernier, il manquait encore l'inauguration officielle du carillon. La cérémonie a eu lieu hier soir en présence d'Anne Calvet, représentant le préfet, Jean-Claude Luche, sénateur et président du conseil départemental, Marie-Lou Marcel, députée de l'Aveyron représentant Martin Malvy, Serge Roques, maire, François Fontlupt, évêque de Rodez, René Mouysset, délégué de la Fondation du Patrimoine de Midi-Pyrénées, Jean-François Lagarde, président de l'association des Amis du carillon. Tous ont souligné la qualité de la rénovation confiée à l'entreprise Laumaillé. «Le carillon de Villefranche est l'un des plus remarquables du Sud de la France. Et unique en France, quand il sonne en harmonie avec les jets de la fontaine de la place Notre-Dame» n'a pas manqué de rappeler Serge Roques.

Avant la coupure du ruban inaugural, précédée d'une visite, par les officiels, le public a pu découvrir durant l'après-midi de ce vendredi la salle des cloches, qui peut accueillir simultanément une vingtaine de personnes. Là, cinq carillonneurs se sont succédé (Christine Laugié de Pamiers, Corinne Salles d'Albi, Jean-Pierre Carme de Castres-Albi, Jérôme Boutié de Castres, Denis Pierre Sallenave de Dax) pour faire voler les cloches. Un émerveillement pour beaucoup de visiteurs, récompensés ainsi de l'effort fourni pour arriver jusqu'au carillon, l'escalier du clocher de la collégiale comptant 163 marches. Une visite était aussi réservée pour les 83 donateurs privés et leurs familles.

Juillet 2015

source : La Dépêche du Midi