Prêtre et fils: Un déploiement spectaculaire pour changer le paratonnerre de l’église.

Prêtre et fils: Un déploiement spectaculaire pour changer le paratonnerre de l’église.

Le coq a retrouvé sa place en haut du clocher - Photo Le Progrès

 Patrimoine. Ce n’est pas tout les jours qu’un chantier déploie une nacelle à une telle hauteur. Pour autant il y avait urgence et les Arboisiens de passage ont apprécié la performance.

Ce jeudi matin une nacelle pouvant s’élever jusqu’à 100 mètres, a pris place au pied de l’église Saint-Just. Il s’agissait de remplacer tout le système de protection contre la foudre, détérioré et non conforme. La pointe du paratonnerre a été fixée à un mètre au-dessus de la tête du coq, redescendu un moment à terre pour l’occasion, puis remonté via la nacelle à sa place c’est-à-dire à 62 mètres de hauteur.

 200 m de feuillard pour relier le paratonnerre à la terre  
Le feuillard, c’est-à-dire la bande métallique qui descend de la pointe du parafoudre jusque dans le sol, a été également changé. Au total 200 mètres de feuillard, sur deux endroits, ont ainsi été déroulés.
Le premier redescend directement le long du clocher, et l’autre court de la pointe jusqu’au sol en passant sur la nef. C’est la société Prêtre de Mamirolle, spécialisée dans l’horlogerie d’édifice qui a effectué l’installation du paratonnerre et des feuillards, en partie à l’aide de cordes, et l’entreprise Joly de Dijon qui dirigeait le camion nacelle.
 Lors du dernier conseil municipal, le 24 septembre, le remplacement du système de paratonnerre et parafoudre de l’église Saint-Just, rendu nécessaire pour des raisons de sécurité et de protection du monument, était à l’ordre du jour pour solliciter une subvention du conseil départemental à hauteur de 25 % du montant des travaux (soit 3 000 euros) pour un coût global de 12 000 euros HT. Une subvention a déjà été obtenue de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles), pour 50 % des travaux soit 6 000 euros.

Source: Le Progrès

Octobre 2015