Laumaillé à Toulouse, restauration de l'appareil campanaire Saint Pierre de Lages

Laumaillé à Toulouse, restauration de l'appareil campanaire Saint Pierre de Lages

Photo La Dépêche du Midi

Laumaillé, 1er campaniste du sud ouest remercié par madame le maire et l'archevêque de Toulouse lors de l'inauguration de la restauration de l'église de Saint Pierre de Lages - 31.

La fête locale a été l'occasion de se retrouver en toute convivialité. Tout a commencé vendredi soir, avec «l'omelette party» et la soirée animée par Pro Night. Pour la pétanque, 29 doublettes se sont affrontées samedi et dimanche on retrouvait plus de 30 doublettes sur les terrains. Samedi soir, 220 convives ont apprécié la «magretade» puis la soirée avec Disco Loco. Dimanche matin, a eu lieu l'inauguration de l'église St Barthélémy en présence de nombreux élus ou représentants (Région, Département, Sénat). Sur le parvis, Laurence Klein maire de la commune a remis la clé de l'église à Monseigneur Le Gall Archevêque de Toulouse qui l'a transmise au Père François Remaury. Laurence Klein a souligné le travail collectif de cette restauration initiée sous la municipalité précédente. Philippe Witt, architecte a assuré la coordination des travaux. L'Entreprise Chevrin-Geli a exécuté les travaux du gros œuvre : réfection du clocher, reprise des maçonneries des murs, rejointoiement des briques foraines, enduits, réfection des zingueries.

L'entreprise Laumaillé a restauré l'appareil campanaire.

L'Atelier du Vitrail de Michel et Daniel Bataillou a restauré 3 vitraux détériorés. Il a fallu remplacer les menuiseries des 2 sacristies (Entreprise Consola Menuiserie). Gilbert Hébrard conseiller départemental a rappelé qu'au-delà de la foi pour les fidèles, l'église participe à l'âme du territoire, la mémoire du village. Entretenir le patrimoine c'est rendre hommage aux anciens et léguer un bel héritage aux générations futures. La représentante de la Région a mis en valeur cette démarche patrimoniale et culturelle. Lors de la messe, Monseigneur Le Gall a insisté sur la valeur de tolérance et le respect des différentes religions. Le dépôt de gerbe au monument aux morts a été l'occasion de rendre hommage à tous ceux qui ont défendu les valeurs républicaines. Puis, la population s'est retrouvée autour d'un cocktail musical. L'après-midi, les enfants ont joué comme des fous sur les structures gonflables. En soirée, la fête s'est poursuivie avec la banda «Beni Can Podi» et les frites/grillades puis l'orchestre Acropole a pris le relais. Bravo aux bénévoles du comité des fêtes !

Source: La Dépêche du Midi

Novembre 2015