Alain Macé Entreprises : Pleucadeuc. Alice, Yvonne et Aurélie ont retrouvé leur clocher

Alain Macé Entreprises : Pleucadeuc. Alice, Yvonne et Aurélie ont retrouvé leur clocher

Le retour d’Alice, Yvonne et Aurélie. Photo Les Infos du Pays Gallo

Les habitants de Pleucadeuc vont être heureux. Dans quelques jours, l’horloge de l’église, redonnera l’heure exacte et confirmera s’ils sont en retard ou pas pour vaquer à leurs activités habituelles. Et puis, comble du bonheur, les cloches de l’église vont à nouveau retentir. Car, oui, il en est des cloches comme du train : on s’habitue à vivre avec le bruit et quand il n’est plus là et on trouve qu’il manque quelque chose.

Depuis plusieurs années, l’église de Pleucadeuc est en travaux. La 2è tranche du chantier était consacrée au beffroi et à l’ossature charpentière qui soutient les trois cloches, baptisées Alice, Yvonne et Aurélie, par ordre de taille décroissant. Des prénoms tout à fait officiels qui figurent sur chacune d’entre elles ainsi que le nom de leurs parrains, marraines.

Or, deux d’entres elles présentaient un petit défaut au niveau de leur attache. « C’est un phénomène assez courant. En raison d’une épaisseur de bronze un peu faible à cet endroit, au fil du temps, l’air pénètre dans le métal qui en s’oxydant gonfle. Si on ne fait rien, la cloche peut se fissurer de haut en bas », explique Kevin Aubry, de l’entreprise Alain Macé (Saint-Brieuc), chargée des travaux. Deux des trois cloches de Pleucadeuc souffraient de cette altération. Les trois soeurs ont été démontées, inspectées de fond en comble puis restaurées.

Elles ont quitté leur clocher fin mai et le silence s’est fait à Pleucadeuc. « On n’imagine pas le nombre de gens qui sont venus se plaindre de ne plus les entendre sonner », raconte Alain Launay, le maire de Pleucadeuc, venu assister, lundi soir, au retour des cloches. La remise en place des trois belles a commencé mardi matin. Mais quand vont-elles à nouveau sonner? Alain Launay voudrait bien que ce soit samedi, à l’occasion de noces d’or, mais les campanistes n’ont pas pu confirmer qu’ils auraient terminé les travaux d’ici là.

Mais parallèlement un autre chantier de restauration spectaculaire concernant une partie de l’église a été confiée à l’entreprise Bournigal de Pleucadeuc. Il s’agissait de remettre en état la croix surplombant le clocher, à une trentaine de mètres du sol. « L’ensemble était vraiment en très mauvais état », confie Philippe Bournigal. Déposé au sol grâce à l’intervention d’une grue géante, la croix est passée par les ateliers tous proches de l’entreprise et les mains expertes de ses techniciens pour subir un véritable bain de jouvence. Entièrement refaite, la croix a pu retrouver le sommet de son clocher, la semaine dernière grâce à une opération tout aussi spectaculaire.

Source: Les Infos du Pays Gallo

Août 2016