Le Campaniste Bodet œuvre à Notre Dame du Liniers.

Le Campaniste Bodet œuvre à Notre Dame du Liniers.

M. Fournier, commercial de l'entreprise Bodet, a fait entendre aux linarois le tintement de la cloche avant qu'elle ne rejoigne le beffroi. Photo Centre Presse

Descendues, en avril 2014, pour être rénovées, les deux cloches de l'église Notre-Dame de Liniers ont été remontées, mardi, par l'entreprise Bodet. « Avant de mettre en place le nouveau beffroi en bois, il nous faut les remonter dans le clocher », a expliqué Alain Nicolas, campaniste* et technicien spécialisé, à un groupe de curieux rassemblés dans l'entrée de l'église, venus assister aux opérations à l'invitation du maire, Dominique Brocas. Reliées à un treuil mécanique pour faciliter leur montée, les cloches intriguent et beaucoup de linarois souhaitaient les voir de plus près. Avant de rejoindre le clocher, le second campaniste, Matthieu Boudault, a été assailli de questions quant aux techniques de rénovation de ces deux pièces de 99 et 147 kg de bronze, classées aux Monuments Historiques.
Depuis leur descente, les cloches linaroises ont rejoint le site de l'usine à Trémentine (49), spécialiste de la rénovation campanaire. Montées en température dans un four, elles ont été « rechargées » au niveau des points de frappes des battants. L'intervention est de haute technicité puisqu'il s'agit de remettre du bronze sur les parties fragilisées à cause du tintement avant de le polir jusqu'à obtenir le même son de cloches qu'avant restauration. « Ces opérations sont délicates puisque la chauffe se fait en fonction du poids et de la taille des cloches et qu'après polissage, le son est vérifié au diapason ».
Alain Nicolas et Matthieu Boudault le savent bien, au-delà de l'aspect cultuel, les cloches d'une église font partie du patrimoine et surtout du quotidien des habitants qui ont appris que les leurs ont pour tonalité un « Diapason 5. Ré 4, haut de 2 commas » pour la cloche datant de 1727 et un « Diapason 6. Sol #, bas de 1 comma » pour celle de 1787. Beaucoup n'ont pas de connaissances particulières en musicologie mais qu'importe, les cloches vont de nouveau sonner et c'est aussi important que la présence de la girouette en forme de coq juché sur le clocher qui aide aux prévisions météorologiques... aussi empiriques soient elles!

*Un campaniste est un spécialiste de la conception, de l'installation, du fonctionnement du mouvement d'horlogerie et de l'entretien des cloches.

La restauration des cloches de l'église fait partie du programme de travaux de rénovation de l'église lancé à Liniers depuis 2014. Il a débuté avec la consolidation du pilier nord de l'église, la descente des cloches pour leur rénovation, la réfection du clocher (charpente et couverture) et celle du beffroi. L'église rouvrira ses portes le 18 décembre, avant la dernière campagne de travaux prévoyant la réfection de la façade et du parvis.

Source: Centre Presse

Decembre 2016