La fonderie et campaniste Cornille-Havard, réalise le battant d'Emmanuel, le bourdon de Notre Dame de Paris

La fonderie et campaniste Cornille-Havard, réalise le battant d'Emmanuel, le bourdon de Notre Dame de Paris

L’équipe de Cornille-Havard, à Villedieu-les-Poêles (Manche) devant le battant de 3 m de hauteur, avec, au premier plan, Julien Josseaume et Sébastien Pigeon, les deux campanistes. Photo Ouest France

Le bourdon Emmanuel, deuxième plus grosse cloche de France, situé dans la tour sud de Notre-Dame de Paris, sonnera avec un battant sorti des ateliers de Cornille-Havard, de Villedieu-les-Poêles (Manche).

Début 2017, la restauration mécanique et électrique du bourdon Emmanuel a été confiée à la fonderie Cornille-Havard, de Villedieu, par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) d’Ile-de-France.

Cette cloche monumentale installée dans la tour sud de la cathédrale en 1686, avait pour parrain le roi Louis-XIV. « C’est une cloche exceptionnelle, qui a sonné les grands événements de l’histoire de France au cours des trois derniers siècles, indique Paul Bergamo, président de Cornille-Havard. En la déposant, nous avons été chargés de vérifier ses mesures. Sa taille de 2,61 m et son poids exact de 13 320 kg en font la deuxième plus grosse cloche de France. »

Le travail des fondeurs de Villedieu a consisté à doter le bourdon d’un nouveau joug et d’une nouvelle motorisation de régulation électronique.

Source : Ouest France.

Octobre 2017