Campaniste Laumaillé : Inauguration du nouveau carillon et travaux de remplacement de beffroi à Rejaumont-32.

Campaniste Laumaillé : Inauguration du nouveau carillon et travaux de remplacement de beffroi à Rejaumont-32.

Autour de Patricia Paillarès maire, lors des discours d'inauguration. Photo La Dépêche du Midi

Patricia Paillarès, maire, était, samedi en fin de matinée, heureuse d'annoncer aux élus présents et à la population réjaumontoise la fin des travaux de rénovation des équipements campanaires et l'enfouissement des lignes électriques.

C'est dans la salle municipale que l'élue a accueilli Ronny Guarda-Mazzoléni, conseiller régional ; Charlette Boué, vice-présidente du conseil départemental ; Jean-Louis Castell, président de la communauté des communes, et Jean Dupuy, représentant EDF.

«Pendant de long mois, la vie du village s'est coulée au rythme… du moins sans celui scandé par les cloches de l'église, mais elles sont revenues comme nous pouvons l'entendre aujourd'hui. Au lieu de couper le traditionnel ruban, nous avons préféré offrir un petit concert de cloches».

C'est ainsi que Patricia Paillarès a ouvert la série des discours rappelant que la restauration des équipements campanaires était nécessaire vu l'état désastreux de la cloche n. 2. Elle a remercié l'entreprise «Laumaillé» et son personnel pour le travail qui a été fait. Il s'agissait de restaurer la cloche n. 1, fabriquer une cloche neuve pour remplacer la 2, la pose du beffroi, l'électrification des cloches et l'installation d'un cadran-horloge. Ce projet a coûté 30 600 €, subventionnés par l'État, la Région, le Département, la commune de Réjaumont, la Fondation du patrimoine et les Amis des anciennes églises du Gers qui ont été remerciés.

Puis le conseil municipal a souhaité poursuivre les travaux d'enfouissement des lignes électriques et de l'éclairage public liés à l'esthétique au sud de la commune. Coût : 123 084 € pour la dissimulation des réseaux électriques et 34 162 € pour l'esthétique.

Patricia Paillarès a remercié les collectivités et les élus qui ont contribué à la réalisation de ces deux projets et chaque intervenant a rappelé l'intérêt de sauvegarder l'identité d'un petit village comme celui-ci que ce soit sur le plan touristique ou économique.

Source : La Dépêche du Midi.

Octobre 2017