Un grand campaniste nous quitte

Un nouveau battant pour la Cath├ędrale de Rennes

C’est avec une immense tristesse que l’entreprise LAUMAILLE a appris la disparition de son plus ancien collaborateur campaniste, Marcel CARROLLE, à l’âge de 56 ans.


Ayant rejoint la famille LAUMAILLE dès 1990, Marcel CARROLLE représentait une génération de campanistes aux compétences inégalées et était considéré comme le meilleur dans son activité. Acrobate hors pair, nous avons pu le voir culminer à plus de 124 mètres sur le monument aux morts de Verdun, ou encore en haut de l’antenne du Pic du Midi de Bigorre, en haut de la flèche de l’église de Marciac, le plus haut clocher gersois (87 mètres), sur les sanctuaires de Lourdes, la cathédrale de Bayonne, mais aussi sur de nombreux clochers des Hautes Pyrénées et du Sud-Ouest.

Marcel CARROLLE a eu une carrière exceptionnelle dotée de symboles impressionnants : 1500 paratonnerres installés, 135000 mètres de dénivelé franchis dans sa carrière, 9,6 tonnes est le poids de la plus grosse cloche sur laquelle il a travaillé (bourdon d’Auch), et l’installation avec ses compagnons campanistes du plus grand cadran d’Europe à Ibos (13,6 mètres de diamètre).

Connu comme le loup blanc dans le canton de Rabastens, Marcel se mettait toujours au service des autres. Les deux valeurs qui le caractérisaient parfaitement étaient le travail et la fidélité, une philosophie récompensée par une médaille d’or du travail en 2009.

L’émotion qui touche l’ensemble de ses collègues et amis de l’entreprise LAUMAILLE est parfaitement illustrée par ces mots de Vincent LAUMAILLE : « Le brusque départ de Marcel est plus qu’une simple disparition. Pour moi, c’était un pilier, un fidèle compagnon. Sans lui, Robert et Jean-Claude, je n’aurai pas pu relever les établissements Laumaillé. C’est un membre de ma famille qui s’en va. Il laissera un grand vide derrière lui, pour nous mais aussi pour la profession toute entière. Un talentueux campaniste vient de nous quitter, salut Marcel ! »