Cornille Havard et Bodet pour le bourdon de l'église Sainte-Anne de Turckheim

Cornille Havard et Bodet pour le bourdon de l'église Sainte-Anne de Turckheim

Vers 10 h 30, la température du four dépassait les 1 100 °C

Effervescence et forte activité, vendredi matin, à la fonderie de cloches Cornille Havard, à Villedieu-les-Poêles. Au programme, la coulée du bourdon de 3,3 tonnes destiné à l’église Sainte-Anne de Turckheim.

Vendredi, 4 h 30, les fondeurs ont allumé le four réverbère double voûte. « Un total de 6,3 tonnes de bronze y a été progressivement enfourné », indique Paul Bergamo, président de la fonderie Cornille Havard de Villedieu-les-Poêles. Vers 10 h 30, au moment où les barres d’étain sont ajoutées, la température monte à plus de 1 100 °C. Une heure plus tard, après la bénédiction du métal par Philippe Link et Bruno Tchimbila, respectivement curé de Strasbourg et de Villedieu-les-Poêles, le bronze en fusion est versé dans le moule du futur bourdon de 3,3 tonnes de l’église Sainte-Anne de Turckheim.

Un projet de 20 0000 €

« C’est une histoire de plusieurs décennies qui se concrétise », a rappelé à cette occasion Marie-Thérèse Link, présidente du conseil de fabrique de Turckheim, qui a passé commande. Vendredi, elle était présente aux côtés d’une délégation d’une quinzaine d’Alsaciens. « Le bourdon apportera plus de solennité et d’assise sur la son- nerie qui existe actuellement », a-t-elle encore précisé. La fabrication de cette cloche a pu se faire grâce à l’important legs d’un donateur, suivi d’une souscription et de l’obtention de subventions. « Sa création s’inscrit dans la rénovation du clocher qui abrite actuellement quatre cloches », indiquent les responsables de Bodet campanaire, l’entreprise qui porte le projet.

Un nouveau bourdon d’une hauteur de 1,74 m

« Deux cloches ont été déposées et sont actuellement raccordées chez Cornille Havard. Nous construisons, parallèlement, un nouveau beffroi pour accueillir le bourdon. Nous voulions une belle finition. C’est pour cette raison que nous nous sommes adressés à la fonderie Cornille Havard, la référence en France en matière de cloches. L’ensemble s’élève à un montant de 20 0000 €.»

Le nouveau bourdon, d’une hauteur de 1,74 m sonnera le la de la seconde octave. Il sera livré le 22 novembre et béni le 26 novembre, jour de la fête du Christ-roi (auquel il est dédié) par Jean-Luc Liénard, vicaire général du diocèse. Il sera exposé dans l’église pendant les fêtes de Noël. Sa première sonnerie est prévue début 2018.

Source : L'Alsace.

Novembre 2017