Groupement des Installateurs d'Horlogerie d'Edifices et
d'Equipements Campanaires

La Hauteville : la cloche réparée va résonner à Noël

Bodet Campanaire

La Hauteville, ce vendredi. La cloche de l’église, démontée et réparée à cause d’une fissure, est de retour dans le clocher pour les célébrations de Noël.
 - Photo:Le Parisien
La Hauteville, ce vendredi. La cloche de l’église, démontée et réparée à cause d’une fissure, est de retour dans le clocher pour les célébrations de Noël. - Photo:Le Parisien

Cassée, la cloche de la petite église du village ne sonnait plus depuis plusieurs mois. Elle va résonner de nouveau ce dimanche, à l’occasion de Noël.

Les 170 habitants de La Hauteville, un village proche de Houdan, ont déjà leur cadeau de Noël. Charlotte Victoire est de retour dans la commune. La cloche qui s’était tue l’été dernier à cause d’une fissure a retrouvé sa place dans l’église mercredi, après avoir été remise en état. Elle sonnera à nouveau à toutes volées ce dimanche soir, à minuit, à l’occasion de Noël.

« Une fêlure avait été découverte au niveau de l’anse qui permet de la maintenir accrochée sur le joug, il fallait la réparer, sinon elle aurait fini par tomber », explique Didier Gabriel, de la société Bodet, qui s’est occupée de restaurer la cloche.

Après avoir été remise en état dans les ateliers de cette entreprise spécialisée, près de Cholet (Maine-et-Loire), Charlotte Victoire, installée en 1945 à la fin de la Seconde Guerre mondiale, a d’abord été exposée dans la nef de l’église. « Une bénédiction liturgique a eu lieu tout spécialement samedi dernier pour célébrer son retour », indique Marc Courteaud, le maire du village.

Mercredi, quelques riverains, mais surtout les enfants de l’école communale ont assisté à la pose de l’instrument dans le clocher. « J’ai même élaboré un projet pédagogique autour de l’opération et j’ai demandé aux enfants de faire des recherches sur la fabrication des cloches, raconte Christelle, l’une des enseignantes. En voyant la grue soulever cet objet de 400 kg, ils étaient émerveillés ».

Alors que l’objet de 400 kg, démonté en juin, a été posé dans le clocher à l’aide d’une puissante grue pour la hisser sur son joug en bois à 25 m de haut, les villageois ont pu déjà entendre quelques tintements, lors d’essais effectués jeudi.

Dès lundi, la cloche va pouvoir de nouveau égrener les heures de la journée et sonner l’angélus trois fois par jour le matin, le midi et le soir. « Une cloche symbolise la vie, se félicite une habitante. On peut l’entendre de très loin. » « On était un peu perdus sans elle, ça faisait bizarre de ne plus entendre les sonneries », renchérit un retraité.

Le coût global du chantier comprenant la réparation et la pose s’est élevé à 20 000 €. « Comme l’église est utilisée pour les célébrations des villages de La Hauteville, mais aussi du Tartre-Gaudran et de Grandchamp, la note est partagée entre les trois communes », précise Marc Courteaud.

Source : Le Parisien.

décembre 2017