Groupement des Installateurs d'Horlogerie d'Edifices et
d'Equipements Campanaires

Heudebouville : l’une des deux cloches de l’église Saint-Valrien descendue pour rénovation

Bodet Campanaire

Sous les regards attentifs et émus du public, le maître campaniste Vincent Laumaillé va lâcher Marie pour qu'elle soit hissée dans la chambre des cloches.

   - Photo:actu.fr

Mercredi 29 août, une cloche de l'église Saint-Valérien était descendue pour être restaurée dans le cadre d'un programme de rénovation du clocher entrepris par la mairie...

Les deux cloches de l’église Saint-Valérien ne sonneront plus ensemble pendant neuf mois. C’est le temps qu’il faudra à l’architecte du patrimoine pour restaurer l’une d’entre elle qui était dans un état de détérioration avancée.

Celle-ci a été descendue mercredi 29 août ; une opération délicate puisque la cloche pèse près de 500 kg. « On est en train de restaurer tout le clocher », fait savoir le maire, Hubert Zoutu. Pour continuer à faire se balancer les cloches, il devenait indispensable de restaurer celle qui a le plus souffert des affres du temps.

Ainsi, la restauration de la tour du clocher comprend notamment la réfection totale de la couverture en ardoise, le remplacement du paratonnerre, la remise en place d’une croix en fer forgé d’après l’originale installée maintenant dans le nouveau cimetière, la création d’un nouveau beffroi pour soutenir les cloches, la réalisation d’un nouveau plancher ou encore la restauration de l’escalier.

La facture totale s’élève à près de 800 000 €. « On a une convention avec la Fondation du patrimoine pour récupérer les 12 000 € collectés par des dons et on attend une subvention du Département de l’Eure à hauteur de 50 000 € », indique l’édile.

Le reste est entièrement supporté par Heudebouville, une charge importante pour cette commune d’environ 800 habitants dont le budget annuel d’investissements s’élève à près de 2 M €.

« C’est un très gros investissement, le plus important depuis le début du mandat, reconnaît Hubert Zoutu. Mais on a bien économisé au fil des ans avant de se jeter à l’eau. Cela fait des années que la commune n’a pas fait de gros investissements. »

Source : actu.fr.

Octobre 2018