Groupement des Installateurs d'Horlogerie d'Edifices et
d'Equipements Campanaires

Centenaire de l’Armistice, le campaniste Bernard Lepers n’a plus une minute à lui

Lepers et Frères

Mercredi, Bernard Lepers a réglé les cloches de l’église Saint-Pierre de Maubeuge

   - Photo:La Voix du Nord
Photo: La Voix du Nord / C. Lefebvre

Dimanche, première nationale, toutes les communes de France feront sonner leurs cloches le 11 novembre à 11 heures, durant 11 minutes. Depuis trois mois, l’entreprise dompierroise de Bernard Lepers, spécialisée dans l’horlogerie monumentale, est sollicitée par de nombreuses municipalités des Hauts de France pour régler leur dispositif.

Son téléphone portable n’arrête pas de sonner, des mairies en panique en veux-tu en voilà qui réclament de toute urgence l’expertise du campaniste de Dompierre pour régler leurs cloches ! Depuis trois mois, Bernard Lepers à la tête d’une entreprise de six personnes – dont trois frères - basée dans l’Avesnois, sillonne les Hauts de France du nord au sud, d’est en ouest. Un gros coup de bourre pour l’artisan qui possède 750 églises dans son fichier clients, mais c’est un peu de sa faute…

Une idée des campanistes de France

Mi-août, le ministère de la Culture a demandé, par arrêté, via les préfets, aux 36 000 communes de France de faire sonner leurs cloches le 11 novembre, à 11 heures durant 11 minutes. Une belle idée, tout en symboles, soufflée en mars dernier par le groupement des Installateurs d’Horlogerie d’Édifices et d’Équipements Campanaires (GIHEC), dont fait partie le Dompierrois. « Il y a un siècle, on a sonné les cloches pour annoncer la fin de la guerre. C’est une façon de rappeler que les cloches sont très liées à notre histoire. Autrefois, elles annonçaient les dangers et les victoires à la population. On l’a oublié aujourd’hui, mais les cloches ne sont pas uniquement liées au culte, elles sont aussi républicaines. Nous voulons sensibiliser les communes », souligne Bernard Lepers.
Lire la suite : La Voix du Nord

Novembre 2018