Les campanistes de toute la France ont fait le tour du cadran dans l’Avesnois

Les campanistes de toute la France ont fait le tour du cadran dans l’Avesnois

Photo La Voix du Nord

Campaniste, un métier millénaire. Ce terme, qui n’existe que depuis 2007, désigne les professionnels qui s’occupent de la conception, de la réalisation, de l’installation, de la restauration, de l’entretien des cloches et horlogeries d’édifices.

Les frères Lepers, entreprise locale d’horlogerie monumentale implantée depuis presque 20 ans à Dompierre-sur-Helpe, font partie du GIHEC, entendez le groupement des installateurs d’horlogerie d’édifices et d’équipements campanaires. Ce groupement rassemble une trentaine d’entreprises dans toute la France, lesquelles se réunissent une fois par an en assemblée générale.

Liessies : son église, son parc

Pour sortir de Paris, les campanistes ont décidé de se réunir dans toute la France, là où est implanté un artisan membre du groupement. Après Toulouse, puis la Normandie les années précédentes, à l’invitation des frères Lepers, les campanistes ont ainsi découvert le Noooord et plus particulièrement l’Avesnois. Une étape au Bol Vert à Trélon, avant de découvrir l’église de Liessies et le parc de l’abbaye, les artisans ont ensuite convergé vers Solre-le-Château et son accueillante mairie pour leur assemblée. « Nous avons abordé les nouvelles réglementations dans le domaine des marchés des collectivités, Les trois devis obligatoires ou les conventions d’entretien par exemple », explique Bernard Lepers. L’après-midi a été consacrée à la visite du carillon de la tour abbatiale de Saint-Amand-les-Eaux. Les campanistes ont pris de la hauteur, mais cela ne leur fait pas peur.

Mars 2015

Source : La Voix du Nord